Dans un soucis de transparence vis à vis de nos utilisateurs, nous avons tenu à publier un rapport sur un de nos anciens prestataires,
à savoir le service BD Multimedia HK Limited, filiale du groupe Français BD Multimedia (Cours sur Alternext avec le code ALBDM), propriétaire des services suivants:

- Starpass.fr
- Payduo.com
- Payment.net
- Toneo First

Nous avons utilisé les solutions de paiement offertes par Payduo.com à la suite de notre utilisation
première du service Starpass.fr pour percevoir les paiements par audiotel et par carte bancaire.

Face aux difficultés que nous rencontrions avec Visa/Mastercard à cette époque, Jim D., qui est un des administrateurs
du groupe BD Multimedia France, et également Directeur de la filiale Hong-Kongaise
, nous a invité à migrer de Starpass.fr,
qui est établi en France, à Payduo.com, qui lui est établi à Hong-Kong. Cela afin d’éviter d’attirer, selon lui, les foudres de Visa/Mastercard sur la société française.

Nous avons donc commencé à travailler avec Payduo.com et à collecter les paiements par carte bancaire, afin de pouvoir proposer
nos abonnements premium à la vente. Tout se passait bien, mais nous aurions dû avoir la puce à l’oreille lorsque nous voyons que nos demandes de paiements
effectuées à BD Multimedia HK ne faisaient pas l’objet d’appels à facturation.

Dans le courant du mois de Novembre 2014, nous avons donc effectué une demande de paiement de 50K€,
qui correspondait à 3 semaines de chiffre d’affaire, mais celle-ci ne nous a jamais été reversée.

Nous avons fait part directement de ce soucis à Jim D. et celui-ci nous a informé qu’il allait se renseigner.

Quelques jours plus tard, vous, nos utilisateurs, nous avez fait part via le support que le système de paiement par carte bancaire est en panne.
Après investigation, il s’avère que nos requêtes envoyées à Payduo ne sont plus traitées et nous prenons contact avec Jim D. qui nous informe qu’il ne sait
pas ce qu’il se passe dans un premier temps. Par la suite, il nous fait part du fait que le système de paiement a été coupé suite à une plainte, parlant du fait que
quelqu’un présent sur leur réseau de paiement hébergeait des fichiers pédophiles, sans nous citer explicitement qu’il pourrait s’agir de nous, et chose qui ne nous a jamais été confirmée.

Face à cette situation, nous avons demandé le versement d’une autre partie du chiffre d’affaire qui avait été réalisé, soit environ 48K€,
versement qui n’a jamais eu lieu lui non plus, tout en sachant que 25K€ seraient encore à percevoir par la suite, qui, vous l’aurez deviné, ne nous ont jamais été versés non plus.

Ce n’est qu’en Janvier 2015 que nous avons eu des informations par l’intermédiaire de Daniel D., PDG de BD Multimedia France et Président
de BD Multimedia Hong-Kong
, l’argent des abonnements auraient été bloqué par Visa directement auprès de la banque Monégasque utilisée par Payduo, pour les besoins d’une
enquête (dont nous n’avons jamais eu aucune preuve), et pour une durée indéterminée.

Nous avons fait preuve de patience, et régulièrement, Daniel D. nous a assuré travailler sur le dossier et nous faire part des évènements qui
se déroulaient concernant le blocage de ces fonds. Bien sûr, jamais nous n’avons eu d’informations à ce sujet, Daniel D. cherchait simplement à gagner du temps, et à provoquer de la lassitude
jusqu’à ce que peut être nous abandonnions ces fonds, qui pourraient très bien garnir leur poches.

Aujourd’hui, après un peu plus de 2 ans de discussions et l’envoi par notre avocat d’une lettre de mise en demeure à BD Multimedia France,
qui est restée sans réponse, nous nous sommes lassé d’attendre le bon vouloir de ces personnes, que nous qualifions aujourd’hui de malhonnêtes.

La société BD Multimedia Hong-Kong, détenu à 80% par sa maison mère BD Multimedia France et à 20% par Daniel D. et Jim D., a décidé de conserver, en toute
impunité, l’argent des abonnements auxquels vous avez souscrit en 2014, pour un montant total de 124K€. De quoi passer de bons moments sous le soleil Polynésien.

La publication de cet article fait également suite à une dernière manoeuvre de notre part, les invitant une dernière fois à régler le litige entre
nos sociétés à l’amiable, en nous réglant le montant des fonds qui sont aujourd’hui toujours manquants.
Si vous lisez cet article, cela veut donc dire qu’aujourd’hui même, les deux responsables, Jim D. et Daniel D. n’ont pas jugé bon de nous répondre et de clore ce litige à l’amiable.


Maintenant, passons aux conséquences que le manque de ces fonds a provoqué chez nous.

Tout d’abord, nous n’avons pas décrédité les utilisateurs qui avaient souscrit à nos abonnements premium, nous avons jugé que nos utilisateurs
ne pouvaient être pris en otage avec la décision de BD Multimedia de ne pas nous payer.
Nous avons donc offert tous les abonnements premium (des dizaines de milliers) qui ont été souscrit sur cette durée, soit un beau cadeau à 124K€.

Le manque de ces fonds a par ailleurs ralenti notre évolution, nous n’avons pas pu ajouter de stockage pendant presque un an, car
nous n’avions plus la possibilité d’accepter des paiements par carte bancaire, et n’avions plus de réserves.
Nous n’avons également pas pu augmenter la taille de notre réseau, et cela a mené à des ralentissements tout au long de l’année 2015.

Nous pouvons en conclure que la manoeuvre de BD Multimedia aura eu un impact très important sur notre activité, et pire que tout,
sur vous, puisque c’est vous qui avaient indirectement du subir les conséquences de cette escroquerie dont nous avons été, et dont nous sommes toujours, victime.


Aux utilisateurs des solutions de BD Multimedia, nous ne pouvons que recommander la prudence. Laisser une telle société agir en toute
impunité est une honte. A ceux qui nous conseilleraient de porter plainte, attaquer une boite aux lettre à Hong-Kong ne nous aurait rien apporté.

Nous espérons que notre dénonciation sur la place publique permettra à d’autres d’ouvrir les yeux sur les méfaits que commet cette
entreprise, à laquelle vous confiez la gestion de vos ventes, et l’argent que vos sociétés gagnent.
Sachez que même si BD Multimedia est un Etablissement de paiement agréé par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (sous la référence CIB 16748),
cela n’est pas un gage d’honnêteté.

Aujourd’hui, notre société est en bonne santé, nous avons pu retrouver une certaine stabilité financière, et ce grâce à
notre nouveau prestataire de paiement depuis maintenant un an, que nous nommons afin de leur apporter le crédit qu’ils méritent, Dedipass.com

Nous en profitons pour tous vous remercier, car c’est votre soutien qui nous permet de grandir,
et de vous proposer toujours plus de services géniaux, et d’être entourés de licornes.

Vous pouvez commenter et laisser vos impressions directement sur notre page Facebook, accessible en cliquant ici